Agir

Comment se comporter face à sa maladie

Apprendre à vivre avec une maladie chronique est toujours difficile. Devenir « acteur » de son propre traitement et se faire aider de professionnels de santé peut aider à conserver une vraie qualité de vie au quotidien.

Franchir les différentes étapes

choc   Le choc 

Apprendre que l’on est atteint d’une maladie chronique, potentiellement à vie, est très perturbant et génère une réaction émotionnelle forte. L’état de choc est donc une 1ère étape à traverser.

  La colère

Passée la phase de choc, c’est un sentiment de révolte que l’on peut ressentir : « Pourquoi moi ? », « Pour quelle raison ? ». Cette colère ressentie permet de se repositionner vis-à-vis de sa maladie et doit être extériorisée.

deni Le déni 

Il s’agit d’un refus inconscient de reconnaître la réalité de la maladie. C’est un mécanisme naturel de défense qui va nous permettre de nous adapter à la présence de cette maladie. Cette phase peut être difficilement compréhensible par notre entourage, car extrêmement paradoxale.

Demander de l’aide aux professionnels de santé

Pour parvenir à accepter sa maladie, il faut la comprendre, et donc recueillir les informations nécessaires de son praticien. En effet, être atteint d’une maladie chronique ne se traduit pas uniquement par un traitement au long cours. Cela implique de changer ses habitudes quotidiennes pour vivre au mieux avec sa maladie.
Méfions-nous des idées reçues ! Il ne faut pas hésiter à relever les différents éléments recueillis dans les magazines ou sur le Web ayant pu être sources d’inquiétude, et noter les questions qui nous ont traversé l’esprit. Le médecin est là pour y répondre et nous éclairer.

Aborder sa maladie avec ses proches

Etre bien informé sur sa maladie et sur sa prise en charge médicale est un droit pour le patient, mais aussi un élément clé pour devenir acteur de sa maladie. C’est aussi pouvoir échanger sur sa pathologie avec ses proches (Famille et amis) et aussi son environnement professionnel.

Savoir s’adapter à ses proches

Il est important d’être entouré et écouté au quotidien. Mais aborder le sujet avec ses proches n’est pas toujours facile. Chaque personne réagit différemment lorsque l’on évoque sa maladie. Il est donc essentiel de bien adapter son discours en fonction de la personnalité de chacun. En effet, certains seront en quête d’informations scientifiques pour mieux comprendre la maladie, d’autres préféreront savoir comment être utiles.

Ne pas hésiter à décrire ses symptômes

Il est parfois difficile pour les autres de comprendre les difficultés générées par une maladie chronique. Décrire ses symptômes permet de mieux faire comprendre sa maladie aux proches.

Aborder sa maladie avec ses collègues de travail

Sortir de la sphère familiale, et aborder le sujet de sa maladie avec ses collègues de travail peut être plus sensible.

Y aller pas à pas

Il est préférable d’attendre un certain temps avant d’en parler avec son entourage professionnel.
Soyez conscients que les réactions varieront en fonction de vos collègues.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page