Comprendre

Le foie

my liver exan question

Où se trouve-t-il dans l’organisme ?

Il est localisé sous le diaphragme et traverse la cavité abdominale sur toute sa largeur.

place du foie dans le corps

La composition et le fonctionnement du foie

Le foie est constitué d’un lobe gauche et d’un lobe droit. La vésicule biliaire est située au niveau du lobe droit et sert de réservoir à la bile.
Deux sources distinctes viennent alimenter le foie en sang : l’artère hépatique qui apporte le sang provenant du cœur, et la veine porte, véhiculant le sang issu des intestins. Puis c’est au tour des veines hépatiques d’agir en assurant l’évacuation du sang.

Le foie à la loupe

Si nous regardons d’un peu plus près, le foie est composé, au niveau microscopique, de lobules où l’on trouve vaisseaux sanguins, canaux et cordons, intercalés de cellules hépatiques : les hépatocytes , lesquelles agissent comme des zones d’échange.

Bulle-FR-1Bulle-FR-2Bulle-FR-3

A quoi sert le foie ?

Organe le plus volumineux de notre corps humain, notre foie remplit trois fonctions vitales indispensables à notre organisme : la détoxification, la synthèse et le stockage.

La détoxification

Véritable filtre, le foie récupère et élimine de nombreuses toxines. Celles-ci peuvent être naturellement présentes dans les déchets produits par notre organisme, comme l’ammoniac, ou dans ceux que nous ingérons, comme l’alcool.

La synthèse

Notre foie assure le métabolisme des glucides, lipides et des protéines tout en secrétant de la bile, élément essentiel à notre digestion. Il évite également les hémorragies via un processus de coagulation.

Le stockage

Le foie constitue un réservoir de vitamines (A, D, E, K) et de glycogène (glucides). Autrement dit, il stocke l’énergie sous forme de sucre, qu’il met à disposition de notre organisme.

La fibrose, la cirrhose, la stéatose… De quoi s’agit-il ?

La fibrose

Toute agression chronique du foie va être à l’origine d’une cicatrice fibreuse du tissu hépatique. Cette « fibrose hépatique » constitue un processus de cicatrisation remplaçant les cellules du foie endommagées.
Elle est réversible si la cause de la maladie est traitée et si les lésions ne sont pas trop sévères. Le foie peut alors retrouver une structure normale. Il est donc primordial de connaître le niveau de fibrose de son foie afin d’établir un diagnostic, un traitement adapté, et d’assurer le suivi de ce traitement et de son efficacité.
Cette fibrose empêche le bon fonctionnement du foie et ne présente aucun symptôme particulier.

La cirrhose

Au départ, la fibrose est totalement asymptomatique, même lorsqu’elle atteint le stade de cirrhose. On parle dans ce cas de « cirrhose compensée», à savoir non-compliquée. Elle peut être découverte de façon fortuite lors d’examens de routine. Avec l’avancement de la cirrhose, on risque de passer d’une cirrhose compensée à une cirrhose décompensée .Dès lors, les complications hépatiques surviennent :

  •  L’hypertension portale gène la circulation veineuse entrainant une augmentation de pression dans la veine porte. Elle peut être responsable d’hémorragies par rupture de varices œsophagiennes*
  •  L’ascite correspond à l’apparition d’un excès de liquide dans la cavité abdominale, et peut s’infecter
  •  L’ictère, plus communément appelée jaunisse, correspond à une coloration jaune de la peau et autres tissus, due à l’augmentation de bilirubine dans le sang
  •  L’encéphalopathie hépatique correspond à des troubles neurologiques liés à l’accumulation de toxiques non-éliminés
  • Le cancer primitif du foie, également appelé « carcinome hépatocellulaire », est une complication finale de la cirrhose et peut être longtemps asymptomatique

La stéatose

La stéatose hépatique est une accumulation de graisse dans le foie. Elle correspond à une augmentation des lipides dans les cellules hépatiques et peut être source de complications dans les cas d’obésité, d’’intoxication alcoolique (liée à une consommation excessive d’alcool) ou des troubles hépatiques (comme le diabète de type 2). La stéatose peut être isolée, on parle ici de « stéatose pure », ou peut être associée à une hépatite : la Stéatose Hépatique Non-Alcoolique (SHNA ou NASH en anglais). La stéatose et la SHNA forment les « Maladies du Foie Stéatosiques Non-Alcooliques » (ou NAFLD – Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).
Les personnes qui en sont atteintes ne présentent souvent aucun symptôme. Dans certains cas, la stéatose peut évoluer vers une fibrose, pouvant elle-même passer au stade de cirrhose. Pensez à vous faire diagnostiquer !
Notons que ces cas sont en nette augmentation, de par les problématiques croissantes liées à l’obésité et au surpoids dans nos sociétés occidentales.

bulle-fr-4bulle-fr-5bulle-fr-6

QUID DES MALADIES DU FOIE ?

Les maladies liées à l’alcool

La fibrose intervient à partir d’une consommation d’alcool supérieure à 30 grammes par jour pendant plusieurs années.
Athletic couple jogging in nature in good spirit

L’Hépatite virale B

C’est un virus à ADN dont la contamination se fait essentiellement par voie sanguine (toxicomanie, intraveineuse, tatouage, piercing), le contact sexuel et la transmission dite « verticale » (de la mère à l’enfant) lors de l’accouchement. La transmission par transfusions de sang et par matériel non-stérilisé reste maintenant relativement rare dans les pays industrialisés.

L’Hépatite virale C

Il s’agit d’un virus à ARN et n’est pas considéré comme une maladie sexuellement transmissible. La contamination se fait par voie sanguine. L’usage de drogue intraveineuse constitue le mode de contamination le plus fréquent, mais l’origine de la maladie reste inconnue.

La NASH (Stéato-Hépatite Non Alcoolique)

La NASH est l’association d’une stéatose et d’une inflammation du foie, accompagnée du développement d’une fibrose.

Les maladies auto-immunes

Il existe deux maladies auto-immunes liées au foie :
La CIRRHOSE BILIAIRE PRIMITIVE (CBP) est une maladie inflammatoire des voies biliaires intra-hépatiques, pouvant présenter une cirrhose dans les cas les plus évolués. La CBP est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de 40 ans.
L’HEPATITE AUTO-IMMUNE est une maladie inflammatoire du foie caractérisée par une élévation de certains marqueurs sanguins spécifiques et par la présence d’auto-anticorps. Elle peut survenir à tout âge et touche principalement les femmes.

Les maladies de surcharge

On connait deux maladies dites « de surcharge » :
L’HEMOCHROMATOSE génétique est une affection génétique provoquée par un défaut de régulation de l’absorption intestinale du fer. En d’autres termes, le fer s’accumule dans les tissus, et notamment dans le foie, générant une fibrose puis une cirrhose. La maladie est beaucoup plus fréquente chez l’homme que chez la femme et survient vers 40 – 60 ans. Le traitement de cette maladie aura pour but de diminuer les dépôts de fer dans les tissus de l’organisme.
La MALADIE DE WILSON , restant rare, est une maladie génétique due à l’accumulation de cuivre dans le foie. La cornée et le système nerveux central peuvent également être touchés.